18
MAI

Altruisme animal et donation humaine

Conférence Public-cible: Ouvert au grand public
Un tel titre pose trois types de difficultés. Comment, après Darwin, parler de comportement pro-social dans le monde animal ? La vie n’est-elle pas régie par la loi de la sélection naturelle, donc par la guerre de tous contre tous ? Comment, après la shoah et Bourdieu, parler de générosité humaine ? Les actions humaines ne sont-elles pas secrètement animées par l’intérêt, lorsqu’elles ne sont pas transies d’égoïsme et de violence ? Enfin, au nom de quoi distinguer deux formes d’amour, animal et humain ? N’est-ce pas reconduire à la hiérarchie homme-animal, héritage d’un Occident rationaliste et dualiste, et source de violences multipliées à l’égard de l’animal et de la nature ?
Quand?
18.05.2017 18:15
Où?
Site MIS 03 / Salle 3118
Avenue de l'Europe 20, 1700 Fribourg
Organisation
Dépt. des sciences de la foi et des religions, philosophie et Institut interdisciplinaire d'éthique et des droits de l'homme
Bernard Schumacher
bernard.schumacher@unifr.ch
Université de Fribourg - IIEDH Av. de Bea
1700 Fribourg
Intervenants
Pascal Ide est prêtre du diocèse de Paris et membre de la communauté de l’Emmanuel. Il est docteur en médecine, en philosophie et en théologie. Il a travaillé, pendant treize ans, à la Congrégation pour l’Éducation Catholique (Rome), en charge des Universités catholiques dans le monde. Les derniers ouvrages parus sont : Une théo-logique du don. Le don dans la Trilogie de Hans Urs von Balthasar (Leuven, Peeters, 2013) ; avec Gustav Siewerth, La philosophie de la vie de Hans André, introduction et commentaire (Paris, DDB, 2015) ; Le burnout. Une maladie du don (Paris, L’Emmanuel et Quasar, 2015) ; Manipulateurs. Les personnalités narcissiques : décrire, comprendre, agir (Paris, L’Emmanuel, 2016).

CYCLE:
Dignité humaine et écologie

Le discours écologique actuel a changé : il souligne l’importance de respecter la nature environnementale mais aussi d’instaurer plus de justice sociale afin d’éviter des catastrophes qui semblent imminentes. C’est pourquoi l’écologie implique également la promotion d’un authentique respect de la dignité humaine.
C’est autour de la notion de « nature » que se noue le problème : la reconnaissance de la nature environnementale n’implique-t-elle pas aussi l’existence d’une nature humaine ? La personne humaine n’est-elle pas aussi soumise à un ordre qui lui préexiste et dont certaines finalités orientent son libre choix ?  Les devoirs envers l’environnement ne sont-ils pas intimement liés aux devoirs envers la personne et autrui (début et fin de vie, famille, relations sociales, modes économiques…) ?
Diverses personnalités, expertes en écologie, sont invitées pour éclairer les aspects majeurs de la question.

 
Autres événements dans le cycle
07.03.2017Après 10 ans de crise, une réconciliation entre économie, société et écologie est-elle en vue?
04.04.2017Les origines morales du désastre écologique
11.04.2017L'écologie, une affaire de famille?
18.05.2017Altruisme animal et donation humaine
23.05.2017Individualisme, dignité humaine et écologie