04
AVR

Les origines morales du désastre écologique

Conférence Public-cible: Ouvert au grand public
Chaque année, le « jour du dépassement », c’est-à-dire le jour où les ressources renouvelables de la terre pour l’année en cours ont été consommées, arrive plus vite – en 2016 le 8 août. Cette réalité, qui pointe à sa manière le désastre écologique en cours, est emblématique de l’incapacité actuelle à respecter les limites en général, les limites naturelles en particulier. Au lieu de concevoir la limite comme constitutive de tout être, la modernité n’y voit qu’une restriction intolérable à l’expression et un obstacle à surmonter. Pourquoi nous est-il devenu si difficile de donner un contenu positif à l'idée de limite ?
Quand?
04.04.2017 18:15
Où?
Site MIS 03 / Salle 3024
Avenue de l'Europe 20, 1700 Fribourg
Organisation
Dépt. des sciences de la foi et des religions, philosophie et Institut interdisciplinaire d'éthique et des droits de l'homme
Bernard Schumacher
bernard.schumacher@unifr.ch
Université de Fribourg - IIEDH Av. de Bea
1700 Fribourg
Intervenants
Olivier Rey est chargé de recherche au CNRS, membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques à Paris, et enseigne la philosophie à l’Université Panthéon-Sorbonne. Il a publié plusieurs ouvrages, dont Une question de taille (Stock, 2014).

CYCLE:
Dignité humaine et écologie

Le discours écologique actuel a changé : il souligne l’importance de respecter la nature environnementale mais aussi d’instaurer plus de justice sociale afin d’éviter des catastrophes qui semblent imminentes. C’est pourquoi l’écologie implique également la promotion d’un authentique respect de la dignité humaine.
C’est autour de la notion de « nature » que se noue le problème : la reconnaissance de la nature environnementale n’implique-t-elle pas aussi l’existence d’une nature humaine ? La personne humaine n’est-elle pas aussi soumise à un ordre qui lui préexiste et dont certaines finalités orientent son libre choix ?  Les devoirs envers l’environnement ne sont-ils pas intimement liés aux devoirs envers la personne et autrui (début et fin de vie, famille, relations sociales, modes économiques…) ?
Diverses personnalités, expertes en écologie, sont invitées pour éclairer les aspects majeurs de la question.

 
Autres événements dans le cycle
07.03.2017Après 10 ans de crise, une réconciliation entre économie, société et écologie est-elle en vue?
04.04.2017Les origines morales du désastre écologique
11.04.2017L'écologie, une affaire de famille?
18.05.2017Altruisme animal et donation humaine
23.05.2017Individualisme, dignité humaine et écologie