30
MAR

La handicapologie : un "schéma de la pauvreté" ?

Conférence Public-cible: Ouvert au grand public
Parmi l’ensemble des notions travaillées par Robert Castel dans ses Métamorphoses de la question sociale, certaines vont durablement occuper l’espace académique : "individualisme négatif", "vulnérabilité de masse ", "invalidation sociale", pour ne rien dire de la "désaffiliation". D’autres auront moins d’écho. Parmi celles-ci, la notion de "handicapologie" développe, selon nous, un potentiel heuristique indéniable. Robert Castel précise que le concept de « "handicapologie" doit [donc] s’entendre au sens métaphorique : la catégorie est hétérogène quant aux conditions qui mènent à ces situations ; en revanche le critère est d’une grande cohérence quant au rapport au travail qu’il qualifie ». Il mentionne également que « cette référence à ce que l’on a proposé d’appeler une handicapologie constitue une ligne de force de toute politique de l’assistance ».
Faire de la handicapologie un point d’entrée pour penser un "schéma de la pauvreté", c’est ainsi souligner combien la représentation du monde qu’elle transporte avec elle est structurante, à la fois des visions du monde, mais également des expériences vécues. Le paradigme offre un cadre théorique, conceptuel, perceptif, langagier au sein duquel s’organisent les empiricités et à travers lequel le bruit et la fureur du monde trouvent à s’ordonner. À suivre cette ligne d’argumentation, c’est l’ensemble de la question sociale et de ses développements qui peuvent être relus au prisme de ce paradigme de la handicapologie. C’est ce que nous nous proposerons de partager dans le cadre de notre conférence publique.
Quand?
30.03.2017 17:15 - 19:00
Où?
Site MIS 03 / Salle 3115
Avenue de l'Europe 20, 1700 Fribourg
Organisation
Domaine Sociologie, politiques sociales et travail social
Séverine Moll-Lauper
severine.moll-lauper@unifr.ch
Bonnesfontaines 11
1700 Fribourg
026 300 77 86/80
Intervenants
Cédric Frétigné est professeur à l’université Paris Est Créteil (France). Il est membre du Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les transformations des pratiques éducatives et des pratiques sociales.
Ses recherches portent sur les politiques de formation et d'insertion professionnelles, et notamment sur l'impact de la pauvreté sur ces politiques.

Remarque : cette conférence a bien lieu le jeudi 30 mars (même heure et même salle) en lieu et place du mercredi 29 mars.
Pièces jointes

CYCLE:
La pauvreté : un instrument politique toujours actuel

La pauvreté a constitué une question récurrente au cours de l'histoire, alimentant des débats passionnés sur son origine (les "bons" et "mauvais" pauvres) et les modalités de sa suppression. Force nous est de reconnaître que, arrivé quasiment au quart du XXIème siècle, la question revient avec véhémence au-devant de la scène sociale, politique, culturelle, économique, et technologique. Les objectifs du millénaire pour le développement (plus connus sous le sigle OMD) furent loin et même très loin d'avoir atteint leurs objectifs de réduction de la pauvreté fin 2015, même si les Nations unies aiment considérer que "la mobilisation mondiale en faveur des objectifs du millénaire pour le développement [a été] le mouvement de lutte contre la pauvreté le plus réussi de l'histoire" (Ban Ki-Moon, Préface du rapport 2015 sur les Objectifs du millénaire pour le développement).
Sentiments, émotions, préjugés… viennent troubler l'analyse de ce phénomène, et le mythe de l'assistanat revient en force dans le débat, avec un pauvre devenu "profiteur". Dans ce cycle de conférences publiques, nous reprendrons cette question de la pauvreté pour tenter de la documenter en croisant les regards et les approches. Nous essaierons, au travers des interventions, de construire un schéma de la pauvreté qui s'inscrit dans une vision complexifiée du monde dans lequel les enjeux de cohésion sociale prennent toute leur place. En effet, il est vite fait d'oublier que l'Homme n'est homme que parmi les autres hommes avec lesquels il interagit et se construit en tant que membre de la communauté humaine, autonome et responsable. Nous aborderons ces situations de pauvreté qui non seulement excluent toute une partie de la communauté humaine du jeu social, mais bien souvent favorisent des pratiques d'inhumanité qui, au regard de l'histoire de l'humanité, interpellent la civilisation occidentale comme garante des Droits de l'Homme, partout dans le monde, et donc comme garante d'une vision éthique du monde, respectueuse de la dignité de toutes et tous.

 
Autres événements dans le cycle
15.03.2017La "lutte contre la pauvreté" aujourd’hui : sur la voie de l’anti-modernité
22.03.2017Paix et pauvreté : les enjeux pour la société civile au Guatemala et en Colombie
30.03.2017La handicapologie : un "schéma de la pauvreté" ?
05.04.2017Pauvreté et vulnérabilité
12.04.2017Du "solidarisme" à la "cohésion sociale": pouvoirs publics et associations face à la pauvreté en France au 20ème siècle
26.04.2017Rareté et pauvreté
03.05.2017La pauvreté sous l'angle de Caritas
08.05.2017Education et pauvreté: l'exemple de Madagascar
10.05.2017Faire face à la pauvreté?
17.05.2017La pauvreté, un instrument politique indigne