22
MAI
24
MAI

«…Vous n’avez pas abhorré les femmes» – Femmes mystiques et théologiennes dans l’Histoire de l’Eglise

Colloque / Congrès / Forum  Public-cible: Ouvert au grand public
L’année 2015 est dédiée au cinq centième anniversaire de la naissance de la grande mystique Thérèse d’Avila, qui a été la première femme dans l’histoire de l’Eglise à être déclarée docteur de l’Eglise en 1970 par le pape Paul VI. Ce colloque est organisé à l’occasion de ce jubilée et en reprenant une célèbre prière de Thérèse. Il se veut interdisciplinaire et œcuménique : à côté de chercheurs et chercheuses en théologie et en histoire de l’Eglise, d’autres chercheurs et chercheuses en linguistique, littérature, anthropologie, philosophie et psychologie apporteront leur contribution, car la recherche sur la mystique n’est pas possible sans interdisciplinarité. Parmi d’autres, les questions suivantes seront particulièrement traitées dans les différentes interventions : dans quelle mesure peut-on parler aujourd’hui d’une « mystique féminine » qui se distinguerait d’une « mystique masculine » ? Est-ce qu’il y a des raisons spécifiques liées au genre ou plutôt (aussi) à la différence d’éducation (formation théologique ou pas) qui seraient ici un facteur décisif ? Est-ce que la verbalisation de l’expérience mystique chez les femmes est différente – et pour quelle raison – de celle des hommes ? Est-ce qu’il existe un domaine métaphorique général, d’origine chrétienne, dans la mystique, d’où les femmes ainsi que les hommes tirent les modalités d’expression de leur expérience ? Est-ce que ce domaine métaphorique s’est modifié dans les différentes époques de l’histoire de l’Eglise ? Est-ce que l’activité dans le monde, inspirée par l’amour de Dieu et du prochain, qui devrait conduire à la mystique chrétienne, a aussi changé au fil du temps (on serait passé d’une mystique du cloître à une mystique au milieu de la société) ? Est-ce que dans la « mystique féminine » chrétienne des différentes époques on remarque aussi une influence interreligieuse du judaïsme, de l’islam, de l’hindouisme ou du bouddhisme ?

Le symposium est organisé par Mariano Delgado, professeur d’Histoire de l’Eglise et directeur de l’Institut pour l’Etude des Religions et le Dialogue Interreligieux, et par Volker Leppin, professeur d’Histoire de l’Eglise à la Faculté de théologie évangélique de l’Université de Tübingen. 12 des 24 conférenciers suisses et étrangers sont des femmes. Le colloque est public, la participation est libre.
Quand?
22.05.2014 15:00    -    24.05.2014 13:00
Où?
Site MIS 01
Avenue de l'Europe 20, 1700 Fribourg
Organisation
Prof. Mariano Delgado
mariano.delgado@unifr.ch
0263007403
Pièces jointes