23
MAI

Le droit à la mémoire dans les processus de paix

Conférence Public-cible: Ouvert au grand public
Au nom de la réconciliation, faut-il marquer le souvenir ou, au contraire tirer un trait sur les crimes du passé ? Dans la dialectique multiséculaire entre l’injonction à l’oubli et l’injonction à la mémoire, l’occultation du passé l’a emporté le plus souvent. Mais la perspective a progressivement changé. C’est désormais le droit à la mémoire qui est privilégié dans les processus de réconciliation. Quelles sont les implications de cette révolution à la fois psychologique, culturelle et politique dans notre rapport aux conflits ? Seront évoquées diverses situations, notamment celles de l'ex-Yougoslavie, du Niger et de la République centrafricaine.
Quand?
23.05.2019 18:30 - 20:00
Où?
Site MIS 01 / Salle 3117
Avenue de l'Europe 20, 1700 Fribourg
Organisation
L’Observatoire de la diversité et des droits culturels
greta.balliu@unifr.ch
greta.balliu@unifr.ch
Intervenants
Pierre Hazan
Après avoir été correspondant diplomatique et grand reporter pour Libération et le Temps dans de nombreux conflits, Pierre Hazan s’est spécialisé sur les questions de justice dans les sociétés divisées. Il a été chercheur à la Faculté de droit de Harvard et a collaboré avec les Nations unies auprès du Haut Commissariat aux droits de l’homme. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la justice pénale internationale. Il enseigne dans les universités de Genève et de Neuchâtel. Il travaille actuellement pour le Centre pour le dialogue humanitaire, une organisation spécialisée dans la médiation des conflits armés.
Pièces jointes