14
NOV
16
JAN

Etudes classiques face au 21e siècle

Colloque / Congrès / Forum Public-cible: Académique ou spécialiste
En 1944 parut le premier volume du Museum Helveticum, la première revue suisse consacrée aux sciences de l’Antiquité. Peu après, l’Association Suisse pour l'Etude de l'Antiquité (ASEA) fut fondée et devint membre de la Fédération Internationale des Associations d’Etudes Classiques (FIEC), elle-même créée en 1948 sous l’égide de l’UNESCO.
Pour marquer le 75e jubilé de parution du Museum Helveticum, l’ASEA organise du 14 au 16 novembre 2019 un colloque à Fribourg qui a pour objectif de considérer les sciences de l’Antiquité en Suisse sous trois angles – leur histoire au 20e siècle, leur situation actuelle et leur avenir au 21e siècle. Le colloque s’entend comme un forum critique et mêle des présentations, des débats et des tables rondes de réflexion. Il vise d’une part à établir un bilan historiquement informé de la signification scientifique et sociale actuelle des cultures antiques et, d’autre part, à susciter des débats concernant les perspectives des études sur l’Antiquité.
Discuter la situation actuelle et penser le futur des sciences de l’Antiquité en Suisse implique un retour sur l’histoire de la discipline. La première section du colloque est donc consacrée au développement de la philologie classique, de l’archéologie et de l’histoire ancienne pendant la première moitié du 20e siècle par le biais des relations scientifiques internationales. Il s’agira alors d’examiner la question si et sous quelles conditions les sciences de l’Antiquité en Suisse, ancrées au début du 20e siècle dans les traditions de recherche de l’Allemagne, de la France et de l’Italie, ont été amené à former une tradition nationale helvétique après la Seconde Guerre mondiale.
La deuxième section du colloque est constituée de trois débats consacrés à des approches méthodologiques qui ont émergé au cours des dernières décennies ¬ plus particulièrement, l’anthropologie historique, les études genres et la narratologie ¬ et à leur importance actuelle pour les sciences de l’Antiquité.
La troisième section se veut une réflexion sur les perspectives d’avenir de la discipline. Ainsi, les participant/e/s seront invité/e/s à développer des propositions pour les sciences de l’Antiquité au 21e siècle dans des tables rondes de réflexion traitant la signification socio-politique de celles-ci, leur place dans les écoles, les universités et les institutions culturelles, l’élargissement de la recherche concernant l’Antiquité au moyen des instruments numériques, l’Antiquité dans un monde globalisé et post-colonial ou encore le regard post-humaniste sur les mondes antiques à l’ère de l’intelligence artificielle. Les propositions des groupes de travail serviront de base à une discussion commune sur la place actuelle des sciences de l’Antiquité et leurs développements et transformations futures possibles qui marquera la fin du colloque.
Quand?
14.11.2019 09:00    -    16.01.2019 16:00
Où?
Salle Couvent des Cordeliers
Rue de Morat 6, 1700 Fribourg
Organisation
Association Suisse pour l'Etude de l'Antiquité / Schweizerische Vereinigung für Altertumswissenschaft
Prof. ord. Karin Schlapbach
karin.schlapbach@unifr.ch
Intervenants
Le programme sera prochainement en ligne.