27
NOV

La co-décision est-elle une décision autonome?

Conférence, Cours public Public-cible: Ouvert au grand public
Cycle "La prise de décision chez la personne vulnérable – Co-décision et identité narrative"

L’éthique médicale peine à définir très exactement ce qui se trouve impliqué par l’idée de «consentement informé». Si le médecin se contente d’être l’ingénieur des préférences du patient, exposant au patient les options disponibles pour qu’il «fasse son choix», ne risque-t-on pas de traiter le patient comme un simple consommateur, déresponsabilisant le médecin de la décision médicale? De cette réflexion est né un mouvement international promouvant la décision partagée (Shared-Decision Making, SDM), repris depuis dans les discours et les politiques publiques de plusieurs pays occidentaux, en dépit du doute qu’il suscite: comment soutenir à la fois que le patient est le maître du choix ultime et qu’il doit décider «avec» son médecin? L’idée originelle du consentement informé n’était-elle pas plus respectueuse du principe d’autonomie? Comment par ailleurs concevoir une co-décision, notamment dans le cas d’une personne atteinte par la maladie d’Alzheimer, et qui n’impliquerait pas la négation de l’autonomie du patient?
Quand?
27.11.2017 14:15
Où?
Site MIS 04 / Salle Peter Jäggi (4112)
Avenue de l'Europe 20, 1700 Fribourg
Organisation
Institut interdisciplinaire d'éthique et des droits de l'homme
Bernard Schumacher
bernard.schumacher@unifr.ch
Av. de Beauregard 13 IIEDH
1700 Fribourg
263007344
Intervenants
Jacques Cornuz, professeur de médecine interne générale, Université de Lausanne, directeur de la Policlinique Médicale Universitaire
Jean-Gabriel Piguet, philosophe, IIEDH, UniFR